mardi 7 avril 2015

« On ne peut tout de même pas se contenter d’aller et venir sans en souffler mot. » (Kenneth White)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire