samedi 18 avril 2015

Feuille de thé et pages de mots...

" Si vous l'ouvrez, vous verrez jaillir de ses pages une multitude de visages, d’émouvantes rencontres fraternelles, un kaléidoscope de couleurs éclatantes, des gouttes de rosée au réveil de l’aube, le chatoiement irisé du monde. Vous entendrez surgir les prières d’une humanité tournée vers le Ciel. Vous saisirez des grondements d’orage. Vous sentirez des effluves d’encens et de tatamis, des parfums d’aventure, des émotions écrites au fil des jours. Vous tutoierez un temps épaissi et densifié. Vous serez emportés par le rythme incantatoire des milliers de pas effectués. Vous goûterez sur votre peau les assauts acérés du soleil mordant d’un été de braise. Vous vous délecterez d’une profusion de saveurs. Vous percevrez des douleurs, des doutes, des émerveillements, des instants de grâce, des parcelles de joie simple qui ont émaillé l’égrènement de ces heures. Un concentré de vie s’animera soudain entre vos mains. " 
Marie-Edith Laval, Comme une feuille de thé à Shikoku, Le Passeur Éditeur, 2015.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire